Une approche de « La Psychologie du Transfert »

par A. Loupiac  Du même auteur

L’auteur resitue l’ouvrage de C. G. Jung, La Psychologie du transfert, dans la perspective de son œuvre. Il l’articule avec le concept freudien ; puis le replace dans le temps, le moment de l’écriture de cet ouvrage ; il en interroge l’épistémologie, le lien avec l’hypothèse des archétypes, l’attrait de Jung pour l’alchimie, la place de l’ambivalence dans l’approche de l’âme par Jung. Il termine en s’interrogeant sur le choix de Jung de ne traiter que les dix premières figures du Rosaire des Philosophes alors que celui-ci en comporte vingt et une.


Mots-clés