Un cadre naturel : le rêve

par Viviane Thibaudier  Du même auteur

La place que donne Jung à l’image, au sein de sa théorie de la libido, fait du rêve un instrument précieux pour l’analyste, mais aussi difficile à manier, à moins de céder à une simplification à laquelle la complexité de la pensée jungienne incite très souvent. En contrepoint à ce que l’on appelle communément le cadre, et en écho à la première gravure du Rosaire des Philosophes qui inaugure La Psychologie du transfert, le rêve, entendu comme expression de l’instinct en perpétuel mouvement, pourra paradoxalement être envisagé comme un autre cadre, naturel, mouvant et virtuel à la fois, pouvant apporter les repères nécessaires au couple analyste-analysant dans ses pérégrinations.


Mots-clés