Tu vois pas une fille-garçon ?

par Brigitte Allain-Dupré  Du même auteur

Partant de quelques séquences cliniques de la thérapie d’une petite fille de quatre ans, l’auteur met en évidence comment l’intégration de son sentiment d’identité sexuée s’est appuyée sur l’émergence de l’image archétypique de l’hermaphrodite. Cette image a animé en elle la recherche de complétude narcissique et ouvert l’accès à la reconnaissance de son identité sexuée dans la différence des sexes et des générations. C’est dans « la mise en corps » vécue dans la relation transférentielle que l’hermaphrodite s’est transformé pour laisser émerger les composantes de la triangulation œdipienne.


Mots-clés