Trauma et symbole. L’insctinct et la perception du réel après l’inceste

par P. Affeld-Niemeyer  Du même auteur

Grâce aux concepts élaborés par Jung, Amati et Bleger, on peut comprendre la perte de l’instinct du sens du réel dont souffrent les victimes de violence incestueuse comme une régression extrême vers un état d’« ambiguïté » et d’« identité », phylogénétiquement primaire et indifférencié. Il est montré à partir de la thérapie d’une femme agressée sexuellement dans l’enfance, et dont la fille a également subi un traumatisme incestueux, comment la mise en œuvre d’un processus de symbolisation peut lever le blocage de la différenciation dû à l’identité avec l’agresseur. Violence


Mots-clés