Résistance au changement, crise sans fin..

par Micheline Dufour  Du même auteur

La résistance au changement est étudiée ici en considérant l’influence des motions représentées par les faces négatives de puer et senex. Sont décrites les stratégies qu’ils mettent en œuvre pour maintenir le non-temps de la toute-puissance narcissique et l’attachement à l’originaire. Cette tendance agit en chacun de nous, mais elle peut produire une véritable perversion du temps qui laisse prisonnier de son passé celui qui en est victime. C’est le processus de subjectivation créé par l’analyse qui permettra que se vive un rapport à l’histoire établissant sens et inscription dans la durée.


Mots-clés