Quand le sens se perd dans le corps. Les pertubations psychosomatiques comme échecs de la fonction transcendante

par M. Sidoli  Du même auteur

Cette étude est consacrée aux graves symptômes physiques dont le surgissement accompagne le travail d’analyse chez des patients qui, après avoir reçu de leurs rêves l’annonce d’un profond bouleversement, butent sur un travail d’interprétation visant à leur assurer l’intelligence de leur conflit psychique dominant. Les affects infantiles primitifs auxquels la mère n’a pas été en mesure d’attribuer un sens psychique sont restés verrouillés à l’intérieur du corps, d’où la gravité de la somatisation. Les patients de type psychosomatique utilisent leurs organes corporels ou l’ensemble de leur corps comme ultime rempart contre l’intégration. Trois cas viennent illustrer de façon détaillée cette position théorique.


Mots-clés