Pulsion de mort

par Pierre Solié  Du même auteur

À partir des articles de Freud « Au-delà du principe de plaisir » (1920) et « Deuil et mélancolie » (1915), l’auteur définit la pulsion de mort. Il en suit le parcours et l’analyse à l’œuvre dans la mélancolie et les névroses obsessionnelles, pathologies où se manifeste la plus grande désunion de la pulsion de mort et de l’Éros. Le « cas Sade » vient illustrer le masochisme originaire comme première manifestation de la pulsion de mort. Puis, examinant le clivage kleinien en bon et mauvais objets, il dégage le moteur de la position dépressive et l’éclaire à la lumière de textes de Jung sur l’inceste, le détachement par rapport à la mère et le cycle mort-renaissance.


Mots-clés