Pulsion de mort, pulsion de vie; de Freud à Jung

par A. Bokor  Du même auteur

L’exposé de ce que sont ces opposés pour Freud met en lumière qu’ils sont aussi, pour Jung, un point de départ pour une « nouvelle naissance », passage de l’union fusionnelle à la réunification après le morcellement. Ce qui se passe dans le vivant en général se passe pour le psychique en particulier qui a à refaire, pour son propre compte, « l’œuvre de différenciation-réunification ». Ce mouvement est celui de l’individuation qui advient après l’inceste symbolique mettant en relation le moi et l’inconscient supra-personnel.


Mots-clés