Nombre et synchronicité

par Marie-Louise Von Franz  Du même auteur

Le temps est considéré comme un « continuum à phases qualitatives », avec lesquelles les nombres posséderaient, selon Jung, une relation spéciale : ils seraient la manifestation la plus primitive de l’esprit, des archétypes de l’inconscient collectif. Pour l’auteur ils seraient plus exactement une image de l’ordre ou du rythme dans lequel l’énergie des archétypes se manifeste. Organisateurs communs aux deux sphères de la réalité, psychique et physique, dont le phénomène de synchronicité constitue l’« hiérogamie », ils ont une fonction de valeur, d’éros, liant les choses par un « pattern » rythmique ou total. Ainsi, les rythmes sont notre expérience du temps.


Mots-clés