Narcisse au cinéma

par G. Corneau  Du même auteur

L’auteur nous explique en quoi notre relation à l’image cinématographique est de type narcissique. Le plaisir filmique est lié au fait de fréquenter un objet imaginaire où la réalité et sa représentation coïncident. L’absorption des images nous plonge aussi dans un état de participation mystique. Enfin c’est l’oralité transférée au niveau de l’œil qui domine dans le monde cinématographique.


Mots-clés