Margot l’enragé de Bruegel le vieux

par A. Teillard  Du même auteur

Sans vouloir l’amoindrir ni la dénaturer, Ania Teillard voit dans une œuvre d’art un moyen d’investigation de l’âme humaine. C’est une création de l’inconscient. Bruegel a enregistré les multiples manifestations du monde, mais il a aussi capté son aspect occulte. Le tableau Margot l’enragée contient des images archétypiques et met en scène l’anima de Bruegel dans le contexte particulier de son époque. Dans un ensemble d’images d’horreur, les deux pôles humains masculin et féminin se rejoignent cependant, signe de l’enfantement de l’homme nouveau, mais aussi de l’évolution psychique de l’artiste. Une représentation d’un mandala de l’Asie centrale met en scène un thème identique.


Mots-clés