L’intégration manquée du Soi et de l’objet dans les états limites

par L. Tschudi  Du même auteur

Par l’étude des mécanismes des états limites, l’auteur analyse comment le patient borderline manque l’intégration du soi régulateur, celle de l’objet et du complexe moi dans leur totalité. Il est empêché d’arriver à la synthèse des deux faces de l’objet et du complexe moi par peur que le mauvais côté dominant détruise le bon côté fragile. En fonction de son complexe maternel négatif, il ne peut acquérir la faculté de se voir lui-même tel qu’il est, ni de ressentir les objets tels qu’ils sont vraiment, à la fois bons et mauvais.


Mots-clés