L’image du père dans les rêves de Jung

par P. Ferret  Du même auteur

L’image du père dans la vie et l’œuvre de Jung est assez ambiguë. L’auteur s’est efforcé de lire quel en a été la teneur et la véritable portée. Pour cela, il interprète cinq rêves de Jung, narrés dans Ma vie : le « rêve du Phallus », celui de la mort de son père, du père « revenant », du laboratoire d’ichtyologie, et le « rêve d’Urie ». Ces rêves amènent l’auteur au constat d’une progression de l’image du père, depuis le « père incapable » du début jusqu’au « père victime héroïque » de nature presque christique. Comme si, au fil des années de sa vie, l’archétype de Dieu s’était projeté sur le personnage de son père, lui permettant d’échapper à l’engloutissement dans la Grande Mère chtonienne. Cette évolution positive peut être proposée comme prototype thérapeutique.


Mots-clés