Lettre à un ami américain. Réponse à l’article de Brian Feldman

par Brigitte Allain-Dupré  Du même auteur

L’auteur répond à l’article de Brian Feldman en revenant sur l’analyse de la relation mère/enfant et postule que la relation au maternel vécue par le petit Carl Gustav aurait pu être teintée d’une dimension de fusion, contrastant avec les expériences d’abandon décrites par Brian Feldman. La « capacité à être seul » développée par Winnicott vient appuyer l’argumentation. La problématique maternelle est décrite en terme d’animus archaïque, fondée sur un vécu pathologique de relation à l’homme.


Mots-clés