L’étrange histoire d’un petit Petersbourgeois : une lecture du « Double » de Dostoievski

par Christian Gaillard  Du même auteur

Il s’agit d’une analyse qui, à partir de la pratique et de la problématique jungienne de la confrontation, montre que malgré son titre cette nouvelle, par son écriture et sa construction dramaturgique, met en scène le rapport de son héros avec son ombre plutôt qu’avec son double. Il est montré aussi comment Pétersbourg, au contraire, s’entend pour organiser ses contradictions et exclure les trouble-fête. Puis on découvre comment et pourquoi Dostoïevski a lui-même brouillé à la fois cette lecture du drame de son héros et celle de la réalité socio-politique qui en est le contexte. Enfin on voit comment le texte de cette nouvelle trahit au demeurant le ressort même de son propos : il y va des rapports du héros à l’animalité et aux femmes, tels qu’ils sont réellement inscrits dans son histoire inavouée.


Mots-clés