Les chemins d’individuation

par Jacques Rougeulle  Du même auteur

Ayant relevé l’ancienneté du concept d’individuation depuis Aristote, l’auteur en souligne la réactualisation par Jung, dans la perspective de la psychologie des profondeurs, à la fois comme principe et comme processus. Il en rappelle les conditions de développement. L’auteur insiste sur la valeur collective de cet accomplissement du sujet réconcilié avec lui-même, qui favorise, avec l’environnement social, des relations constructives au-dessus des violences dont nos sociétés, en dépit des progrès des techniques et de l’organisation sociale, sont actuellement le théâtre.


Mots-clés