Le temps et l’imaginaire. Conférence d’Elie Humbert transcrite et présentée par Geneviève Guy-Gillet (extraits)

par Elie G. Humbert  Du même auteur

      Geneviève Guy-Gillet  Du même auteur

La mort provoque une fracture dans le déroulement diachronique du temps. Pour l’auteur, les considérations sur un « après la mort » ou un « avant la naissance » peuvent représenter une fuite par rapport à l’angoisse, alors que la confrontation avec l’angoisse peut ouvrir vers un gain énergétique très important. Ce n’est pas une annulation de la mort, mais un renversement de perspective dans le sens d’une « existence au présent », d’une disponibilité à ce qui peut advenir.


Mots-clés