Le soi-corps dans la relation archaïque

par Denyse Lyard  Du même auteur

L’auteur décrit et commente une séance d’analyse cruciale qui se passe dans un temps et un lieu où les vécus corporels de l’analysante et de l’analyste sont primordiaux. Leur décryptage et les associations qui en découlent, permettent la déconstruction d’un complexe et la prise de conscience de ses chaînes associatives que le moi conscient peut désormais gérer. Dans une seconde partie théorique, l’auteur donne un aperçu de ses outils conceptuels empruntés à Erich Neumann. Les notions de soi-primaire, de soi-corps, de soi-relationnel, de champ archétypique sont particulièrement opérantes dans cet abord du premier avatar archétypique de la relation mère enfant qu’est la relation archaïque.


Mots-clés