Le plein-vide de Jung

par Pierre Solié  Du même auteur

À partir d’une relecture des commentaires que Jung a fait sur Le Mystère de la Fleur d’Or et sur le Tao-te king, l’auteur engage une réflexion sur certaines sources de l’œuvre de Jung et le rapport entre le vide et le devenir conscient.


Mots-clés