Le développement de la notion de complexe

par Gilbert Masse  Du même auteur

Après un bref historique de la notion de complexe depuis Aristote jusqu’à Freud et Breuer, sans oublier Janet, l’auteur en arrive aux années 1900 à 1909 du Burghölzli, durant lesquelles Jung a pratiqué ses expériences sur les associations d’idées parallèlement à ses recherches sur les phénomènes occultes. Rapprocher ceci des incertitudes du contexte intérieur de Jung, en même temps que de celles, extérieures celles-là, de la médecine d’alors, notamment dans le domaine de la psychiatrie, permet de réaliser à quel point ces recherches ont été la base de toute l’œuvre de Jung, et aussi comment les complexes tels que décrits au début de sa carrière restent, sous des noms différents, d’anima, animus etc., les principaux acteurs du psychisme dans les descriptions ultérieures de Jung. Sa conception de l’énergétique elle-même y trouve ses racines.


Mots-clés