Le désir et la mort. Conférence d’Elie Humbert transcrite et présentée par Simone Clausse (extraits)

par Elie G. Humbert  Du même auteur

      Simone Clausse  Du même auteur

L’auteur nous fait parcourir les différentes étapes de la transformation énergétique du désir depuis la naissance de l’éros dans la relation à l’autre au risque d’engloutissement induit par l’accomplissement même du désir. Le fantasme de couple qui est au centre du désir, évoque une totalité prise dans la mère. La sortie de ce piège passe par une transformation de l’énergie qui ne peut se faire que par le deuil de la mère, et donc le deuil de la relation fusionnelle, et la constitution d’une matrice symbolique qui permet de se vivre « entier ». Purifier le désir, le garder vivant, suppose une pratique de l’angoisse, c’est-à-dire de se laisser travailler, creuser par l’angoisse pour lui donner la possibilité de se transformer.


Mots-clés