Le concept d’Ombre

par Elie G. Humbert  Du même auteur

Élie Humbert situe l’ombre comme contrepartie des élaborations conscientes et des choix du sujet. C’est dire qu’elle n’est pas seulement du côté du manque mais constitue le prix à payer autant pour « ce qu’on a » que pour « ce qu’on n’a pas ». En tant qu’archétype, l’ombre se définit comme la position de l’Antagoniste, se construisant corrélativement à celle du moi. Dans la confrontation, le sujet risque la perte de ses valeurs constitutives. Mais ce démantèlement est le préalable à la construction du réel, c’est-à-dire l’accès à la capacité symbolique et la présence au Kaïros. Le concept d’ombre, qui formule les conditions de la rencontre avec le côté obscur de l’être, pose la question du sens de la démarche analytique, en la définissant comme un « s’expliquer avec ».


Mots-clés