L’autre du double

par Aimé Agnel  Du même auteur

Dans la conception jungienne, le double est une figure de l’autre, qui se rapporte à l’ombre (« double obscur ») et au soi (« ami intérieur »). Pour Pierre Solié, c’est un archétype qui aurait été « oublié » par Jung et que le sujet doit apprendre à différencier au même titre que le complémentaire (animus ou anima). Son analyse des mythes d’Osiris-Isis et de Démeter-Coré permet de suivre l’évolution psycho-spirituelle de cet archétype : du double narcissique (imaginaire) au double individué (imaginal). En étroite corrélation avec le complémentaire, le double est défini par Pierre Solié comme le « principe fécondant » de l’homme (Logos spermaticos) et de la femme (Logos hystericos).


Mots-clés