L’attitude alchimique

par Marie-Laure Colonna  Du même auteur

Il ne faut pas confondre la connaissance historique de l’alchimie avec l’application qu’on peut en faire sur le plan clinique, au risque de tomber dans une simplification abusive. Chaque grande culture a développé sa propre « attitude alchimique », compensatrice des dominantes de l’époque. Aujourd’hui, les psychanalyses, du moins lorsqu’elles reconnaissent l’existence de la réalité psychique objective, se situent dans une filiation alchimique qu’elles prolongent et approfondissent grâce aux outils conceptuels et à la différenciation du sentiment et de l’éthique propre à notre temps.


Mots-clés