Lapsus et vérité

par Michel Cazenave  Du même auteur

Dès le premier paragraphe de son texte sur la fonction transcendante, et alors même qu’il se réfère précisément au langage mathématique, Jung y confond les notions de transcendant et de complexe. Ce lapsus est pourtant puissamment créateur d’un effet de vérité. C’est cet effet que nous essayons de comprendre ici en remontant à la source, chez Leibniz, de la notion de transcendance, tant géométrique qu’arithmétique. Nous voyons alors se dessiner, dans une région frontière de la connaissance qui aurait sans doute à voir avec l’existence de l’Unus mundus, une nouvelle explicitation du soi comme concept limite, qui refonde d’autant mieux l’épistémologie et l’anthropologie de Jung.


Mots-clés