L’anima dans les films

par John Beebe  Du même auteur

Les personnages féminins d’un film peuvent soit représenter une femme réelle, soit représenter l’anima. Cet archétype se reconnaît à certains traits. Le problème des rapports de l’anima avec les autres archétypes, notamment sa dépendance vis-à-vis de la persona, sa vulnérabilité au personnage du senex et l’ambivalence de la relation qu’elle entretient avec la mère, est mis à jour dans une analyse des trois films suivants : Une étoile est née de George Cukor, Sueurs froides d’Alfred Hitchcock et Mask de Peter Bogdanovich.


Mots-clés