La Syzygie ; une dynamique de séparation des contraires

par Miguel Zapata  Du même auteur

François est un enfant carencé : maltraité par un père alcoolique, il ne trouve d’autre refuge pour pouvoir survivre que de rester en fusion avec sa mère. L’auteur va conduire la cure selon la plus pure orthodoxie freudienne. Il interprète, selon les seuls signifiants du complexe d’Œdipe, une image terrifiante qui apparaît dans un dessin de François. Celui-ci entrera dans une régression importante, en se cachant sous le divan. Il en sortira de lui-même et, à travers une naissance symbolique, commencera à s’identifier à son père. L’auteur comprendra plus tard, à partir de l’image de la Syzygie et de la lecture de La Psychologie du transfert de Jung, ce que l’enfant avait vécu dans la cure.


Mots-clés