La souffrance et le mal dans l’oeuvre de Jung

par Luigi Aurigemma  Du même auteur

Il est question ici d’une interrogation sur le sens de la souffrance en tant que pulsion d’éveil pour se mettre sur le chemin de la compréhension et du besoin d’accomplissement. Elle enclenche le désir d’exprimer nos énergies et d’accroître notre capacité à devenir conscient de ce qui est. Cette conscience qui naît de la souffrance parvient à ordonner et à mesurer les forces aveugles et les mécanismes destructeurs en nous et autour de nous et à créer un état psychique nouveau.


Mots-clés