La solidarité et l’exil

par Christian Gaillard  Du même auteur

L’exil dont il est question ici est celui où nous mettent les conditions de notre travail clinique, notre rapport avec la tradition chrétienne, et avec l’orthodoxie freudienne. Et il est surtout plus intime : dans le transfert, et par les rapports du moi au soi et du soi au moi. Sont ensuite traitées différentes tentatives de réponse : par la « participation mystique », la « commune inconscience », la synchronicité, le rêve de participer à quelque société d’« initiés », à un mythe commun, à une même conception du monde. Enfin le religere de Jung conduit à s’interroger sur les exigences et les limites de notre démarche d’individuation.


Mots-clés