La peur du vide

par Jean-Pierre Schnetzler  Du même auteur

La peur du vide est habitée par celle de la mort, qui concerne autant le corps physique que le moi. Le rôle central de l’angoisse de mort, reconnu par Jung, est étudié dans la psychopathologie, puis dans la pratique méditative. Cette peur y détermine conduites d’évitement, résistances et décompensations à divers niveaux. Sa guérison mène à la « bénédiction du vide » ; fruit de la contemplation des mystiques d’Orient et d’Occident, où le dépassement du moi permet d’accéder à la plénitude du vide.


Mots-clés