La femme et le masculin

par Viviane Jullien-Palletier  Du même auteur

Sur la voie de l’individuation, le psychisme féminin travaille à la différenciation des projections identificatoires. Par ailleurs l’identification au masculin de la Grande Mère et au masculin de la mère place la psyché féminine sous la domination de l’animus. Dans ce cas, le complexe du masculin reste prégnant et l’animus individuel de la fille a du mal à s’élaborer ; cette configuration induit l’évolution psychique des femmes enfants et des femmes dominatrices. Dans le cas où le couple parental fonctionne suffisamment bien pour que le père tienne sa place, le complexe paternel de la fille s’élabore en intériorisant le père symbolique, principe différenciateur d’avec le monde maternel.


Mots-clés