La face sombre de l’androgyne

par Marie-Claire Eskinazi  Du même auteur

L’émergence de l’homme à sa condition d’être sexué est liée au sacrifice d’une unité primordiale où masculin et féminin sont indifférenciés. Interroger les positions respectives de Freud et de Jung sur le rôle donné à l’interdit de l’inceste, est l’angle d’approche choisi ici pour mettre en évidence la fonction des organisateurs psychiques inconscients que sont les archétypes dans le processus de sexuation. L’androgyne, comme archétype est, dans son versant sombre, facteur de différenciation et de conscientisation dans ce processus.


Mots-clés