La dimension spirituelle dans l’oeuvre de Jung

par Luigi Aurigemma  Du même auteur

Dans le cadre de sa psychologie générale, Jung situe comme fondamentale la dimension spirituelle, moteur et matrice des prises de conscience, qui unifie peu à peu dans la vie symbolique l’apparente dualité entre matière et psyché, entre bien et mal. L’esprit, activité autonome de l’archétype, surordonne la conscience du moi, mais sa surpuissance peut induire une fascination aveugle qui détruit la vie et la culture. L’homme peut devenir le créateur d’une conscience médiatrice permettant d’exister avec sagesse entre les opposés.


Mots-clés