La dette due au père

par E. Roge  Du même auteur

Après avoir analysé les causes qui, d’après lui, plaçaient la société jungienne française sous le signe du maternel et présenté son intérêt pour le père dans la psychologie analytique comme le contrepoids à cela, l’auteur analyse en quoi consiste le sacrifice dû au père. Si la dette due à la mère est une dette envers la nature, la matière, la dette au père est le prix d’un attachement à un ordre. Par ce paiement le moi y acquiert le sens des réalités et s’élabore la notion de destinée.


Mots-clés