Inceste et séparation

par Denyse Zémor  Du même auteur

Un « double mouvement » selon Jung « accompagne tout processus de séparation » : d’une part un retour incestueux à la mère qui relie l’homme à son inconscient et lui permet de renouer avec le « monde originel des possibilités archétypiques », et d’autre part le sacrifice de cette relation endogame. Le passage de l’état de nature à l’état de culture s’opère à l’intérieur du sujet, par la confrontation au symbole et dans la relation à l’autre. À travers les aspects incestueux du transfert et la relation « quaternaire » engagée, c’est le « processus d’individuation qui est en œuvre ». L’auteur donne de nombreux exemples cliniques pour illustrer cette conception jungienne qui conjugue paradoxalement inceste, séparation et individuation.


Mots-clés