Image et réalité du Soi d’après C.G. Jung

par Elie G. Humbert  Du même auteur

À partir des textes de Jung évoquant le rapport moi-soi, Élie Humbert dégage l’existence de deux sujets, celui de la conscience et celui de la totalité de la psyché. Si le travail psychologique semble d’abord axé sur le premier, en fait, le moi est déjà aux prises avec le second dès lors que s’amorce une explication avec l’ombre. L’avènement du soi implique le sacrifice du moi, le passage par l’œdipe constituant le lieu où s’effectue la corrélation des deux centres de la personnalité. Mais ce sacrifice peut comporter des leurres, notamment la projection du soi sous la forme du surmoi et l’identification du moi au soi. Alors se profile la nécessité d’une conscience du moi capable de résistance, dont le prototype est la rencontre de Job avec Yahvé. Si l’actualisation du soi se formule en termes d’accomplissement il est paradoxalement à l’œuvre dès le début de la vie et à l’origine même du développement.


Mots-clés