« Il n’y a pas de feu sans fumée » (psychothérapie d’un jeune adolescent)

par Brigitte Allain-Dupré  Du même auteur

Psychothérapie d’un préadolescent qui consulte pour une inhibition à écrire, organisée sur un mode de défense phobique. L’analyse détaillée du cas montre comment l’emprise d’un maternel tout puissant dans un contexte familial peu épanouissant opère un profond clivage entre les sensations du corps et les mots qui pourraient en rendre compte. L’article montre, séance après séance, en s’appuyant sur l’analyse des dessins, l’évolution de cette dissociation, ce qui permet d’aborder les composantes psycho-sexuelles de l’identité sexuée du patient. Comme souvent à l’adolescence, c’est le patient qui met fin à ses séances, à un moment où la restauration narcissique a pu être menée à bonne fin, mais au moment où le travail centré sur les pulsions devenait inéluctable.


Mots-clés