Genèse de la notion d’archétype dans la pensée de C.G. Jung

par Viviane Thibaudier  Du même auteur

Après la rupture avec Freud, Jung accepte la confrontation avec l’inconnu d’où il va extraire sa propre théorie de l’inconscient. De son concept de libido en 1912 à celui du soi en 1921, on voit, petit à petit, se construire les différentes notions qui vont articuler l’édifice conceptuel et plus particulièrement la notion d’archétype dont on constate qu’elle s’élabore bien avant que Jung ne lui donne son nom définitif.


Mots-clés