Expériences archétypiques à l’approche de la mort

par Marie-Louise Von Franz  Du même auteur

Après avoir étudié les signes annonçant la mort dans les rêves et le style d’images que le rêve apporte, l’auteur traite de la question de la vie après la mort. Elle avance l’idée qu’entre le domaine des vivants et celui des morts existe une séparation qu’il est dangereux pour les uns et les autres d’approcher de trop près. Elle se demande aussi si les phénomènes matériels n’auraient pas lieu au-dessous d’un seuil de fréquence, et si une partie de la psyché vit du fait de l’activité cérébrale, tandis qu’une autre, à un autre niveau d’intensité n’est pas incarnée ou se désincarne et continue d’exister après la mort. Voir aussi le Courrier des lecteurs du Cahier numéro 36.


Mots-clés