Entre candide nigredo et noire candeur : l’œuvre analytique

par Henri Duplaix  Du même auteur

Il s’agit d’un exposé en forme de triptyque, dont le premier volet rappelle les commentaires de Jung sur la mort et la nigredo du sixième chapitre du Rosaire des Philosophes, dans son ouvrage La Psychologie du transfert. Le second volet rapporte le rêve d’un analysant qui permet de mettre en scène, dans une relation transférentielle très impliquante, un moment essentiel du parcours psychanalytique. Le troisième volet est une référence à « L’Odyssée » de Candide, le héros de Voltaire, inséparable de Pangloss et de Cunégonde, déambulant sous terre entre Candeur et Noirceur, toujours opposées et conjointes. Au total c’est une contribution au travail sur l’archétype de l’ombre dans une analyse jungienne.


Mots-clés