D’un inceste thérapeutique

par Georges Teboul  Du même auteur

      Collectif  Du même auteur

Thérapie de six mois, dans laquelle la rencontre par une femme d’un thérapeute-homme prenant d’emblée et massivement la place d’un père, permet au moi de la patiente d’émerger de l’inconscience où le tenait enfermé un « pseudo-inceste » (relation sexuelle avec un très jeune beau-père) condamné par l’interdit d’une mère négative qui l’avait mise hors-la-loi. C’est l’inceste structural, rendu possible par le transfert positif avec son thérapeute, qui permit à la patiente de trouver une issue hors du ventre maternel et d’accéder, sans crainte du masculin, à une relation heureuse avec un homme.


Mots-clés