Diana

par Claude Bourreille  Du même auteur

Activé à la mort de Diana, Princesse de Galles, l’archétype de l’Éternel Féminin, a donné lieu à des manifestations d’émotion collective, à forte tonalité hystérique, dont le sens — montée du féminin dans un monde de structure masculine — s’est trouvé renforcé par la mise en rapport avec deux événements qui ont encadré cette mort à huit jours d’intervalle, en amont et en aval, les Journées mondiales de la jeunesse et la mort de Mère Teresa.


Mots-clés