Déméter, Hécate, Perséphone

par Françoise Trompette  Du même auteur

À travers le mythe de Déméter-Perséphone, cet article tente de dégager la spécificité du rôle de l’archétype de la Mère dans l’individuation féminine. « Il faut que meure la relation avec la mère et de cela on meurt presque soi-même », écrivait Jung dans Métamorphoses de l’âme et ses symboles. Mais il faut aussi, pour que vie s’en suive, retrouver la mère après l’avoir perdue, passer de la mère imaginaire à cette mère symbolique à laquelle Pierre Solié a su restituer sa place, aux côtés du père.


Mots-clés