De l’ombre

par P. Berry-Hillman  Du même auteur

Plutôt que de cerner l’ombre dans ses contours précis, l’auteur invite à la vivre dans ses nuances subtiles. On peut la repérer dans ce que nous vivons de spécifique, quotidien et inattendu. De cette attention portée à ce qui, dans nos attitudes les plus individuelles et les plus proches, vient en contrepoint, naît une tension intime, en mouvement, signe d’une ombre efficace. Car l’attention portée au plus individuel en soi freine notre tendance à l’adaptation conformiste au collectif.


Mots-clés