De l’interprétation à l’amplification des rêves

par Pierre Solié  Du même auteur

En concordance avec une pensée qui s’inspire largement des études gnostiques et alchimiques, l’interprétation jungienne des rêves se fait à plusieurs niveaux. Cette pensée symbolique s’inscrit « à côté » (et non pas « contre ») la pensée rationnelle causaliste. Si la question freudienne de « l’élaboration secondaire » cherche le pourquoi du travail du rêve, la question jungienne cherche à en percevoir le but, ce qui justifie un travail d’amplification. Un travail sur une série de rêves permet d’en voir le sens se développer graduellement et amène une actualisation des représentations archétypiques.


Mots-clés