De l’inconscient

par Carl Gustav Jung  Du même auteur

Le concept d’inconscient, dans son sens freudien, « porte l’empreinte des sciences naturelles ». Cependant, malgré son importance, la sexualité n’est ni « la pulsion fondamentale », ni « l’essence même de l’âme humaine ». Une problématique de l’énergie rend mieux compte des phénomènes inconscients. En suivant cette conception énergétique, on découvre un autre inconscient agissant : « transpersonnel », créateur de fantasmes et de mythes. De cet arrière-plan obscur « proviennent de puissants impératifs » qui tendent à « compenser » l’attitude consciente et relient le sujet à l’histoire et à la société humaine.


Mots-clés