Castration rituelle

par Pierre Solié  Du même auteur

Dans cet article l’auteur décrit et interprète les castrations rituelles liées au culte de la déesse-mère. Il étudie particulièrement le mythologème de Cybèle et de son fils-amant Attis et y distingue deux temps et deux aspects de la castration. Une première castration qui est nécessaire à l’épiphanie du moi et à l’émergence hors de la promiscuité originelle d’avec la Grande Mère. Une deuxième castration qui est sacrifice de la génitalité incestueuse et mort du puer æternus archaïque fusionné pour l’épiphanie du puer æternus divin ­ le soi.


Mots-clés