Aux origines de la théorie jungienne de la régression

par Suzanne Dolord-Kacirek  Du même auteur

Le concept de régression sert à Jung pour saisir le ressort même d’une dynamique thérapeutique. Il s’agit d’opérer une réélaboration symbolique des matériaux infantiles pour les resituer dans une liaison de sens avec la situation conflictuelle actuelle, cette épreuve de réalité étant l’alpha et l’oméga d’une analyse. Dans ce sens, régresser est aller à la rencontre de ces possibles puissances afin d’inaugurer la démarche thérapeutique. Ainsi nous pouvons dire que si c’est la dynamique archétypique qui fournit les moyens à la création du symbole vivant, les déclencheurs en sont l’instabilité pulsionnelle et la permanence du manque.


Mots-clés