Approche archétypique d’un cas d’anorexie

par Maria Teresa Rufini  Du même auteur

L’auteur décrit, à travers un cas clinique d’anorexie associée à une aménorrhée chez une jeune femme, comment le processus d’accès à l’identité féminine s’active dans et par l’archétype du masculin, une fois dégagée la relation primaire à la mère. En reliant l’analyse des rêves aux thèses de Neumann sur la nécessaire transformation/initiation de la jeune fille pour accéder à la conscience de sa féminité, l’auteur insiste sur le rôle d’Éros comme médiateur masculin entre l’inconscient et le conscient. Dans le cas de la patiente, ce travail est suivi d’un travail de deuil lié à la mort du père, à propos duquel il apparaît que l’inconscient relance des images profondément enfouies pour qu’enfin, à travers les rêves, la séparation soit assumée et vécue en toute conscience.


Mots-clés