Angoisse de morcellement et phobie

par Hélène Wiart-Teboul  Du même auteur

L’angoisse déborde le moi ; plusieurs voies sont possibles : elle se projette sur un objet extérieur phobogène ; elle investit des représentations obsédantes ; elle entraîne la déliaison du complexe-moi, où apparaît l’angoisse de morcellement. Une dépression masquée est fréquente.


Mots-clés